LES LIPIDES SONT-ILS A BANNIR ?

DESCHAMPS Jérémy – Nutritionniste du sport 1Defy – Août 2020

Les lipides sont-ils réellement nos ennemis ?
 
Les lipides ou matières grasses sont depuis quelques années l’ennemi numéro 1 à bannir de nos assiettes. Des enquêtes CCFA (Enquêtes Comportements et Consommation Alimentaire en France) ont interrogé 1200 ménages, pour comprendre et analyser les changements au sein des comportements alimentaires. A la question « quels sont les éléments nutritionnels que vous essayez d’éviter ou de ne pas trop consommer ? », la réponse est : « les matières grasses ». Il y a donc un véritable problème avec la consommation des lipides mais cela est-il justifié ?
 
Les lipides sont une grande famille
 
Lorsque l’on parle de matières grasses on pense très souvent aux acides gras saturés, acides gras trans ou encore au cholestérol. Ces lipides étant reliés à des maladies cardiovasculaires lorsqu’ils sont consommés en excès, ils peuvent être à l’origine du bannissement des lipides. Néanmoins, il existe d’autres lipides comme les acides gras monoinsaturés représentés avec les oméga 9 et les acides gras polyinsaturés qui incluent les oméga 6 et 3. Ces différentes sources de lipides vont avoir des rôles spécifiques dans l’organisme. 
 
Rôle des lipides
 
D’une manière globale, les lipides occupent de nombreux rôles quand cela concerne notre santé mais avant tout, ils nous apportent un plaisir gustatif incomparable. Mangez un fromage blanc 0% et un fromage blanc non allégé, vous sentirez la différence ! Le plaisir gustatif a une place très importante dans l’alimentation.
D’un point de vue santé, les lipides ont tout d’abord un rôle énergétique. Mais ils sont aussi des constituants des membranes cellulaires et interviennent dans le transport de certaines vitamines. Les lipides interviennent également dans la synthèse d’hormones. Pour finir, la graisse viscérale et sous cutanée va servir de protection pour les organes vitaux.
 
Ainsi, tous les lipides ont des rôles importants pour notre santé et les bannir serait une grave erreur. Intéressons-nous plus spécifiquement à chacun de leurs avantages :
 
Les acides gras saturés vont notamment avoir un rôle préventif dans l’apparition des cancers colorectaux.
 
Le cholestérol lui va servir à la synthèse de vitamine D, à la fluidité membranaire et est un précurseur des hormones stéroïdiennes.
 
Les oméga 3 vont permettre de lutter contre les maladies psychiatriques, les maladies cardiovasculaires, ils sont anti-inflammatoires, ils améliorent la vision…

Les oméga 6 eux réduisent le cholestérol sanguin et favorisent la fonction reproductrice.
 
Les oméga 9 sont impliqués dans la diminution des risques d’accidents cardiovasculaires et des cancers.
 
Vous l’aurez compris les lipides sont essentiels au fonctionnement de notre organisme et à une santé optimale.
Et si les maladies cardiovasculaires ne venaient pas de la consommation de lipides
 
Les lipides sont souvent l’ennemi numéro 1 dans notre alimentation et notamment car des études ont démontré qu’une consommation excessive pouvait entraîner une augmentation des maladies cardiovasculaires. Néanmoins, ces dernières années sont apparus des régimes hyperlipidiques comme le régime cétogène par exemple. Ces types d’alimentation ont démontré que l’on pouvait consommer des lipides et être en bonne santé tout en perdant du poids. Cela a permis de faire comprendre à de nombreux individus que l’apparition des maladies cardiovasculaires n’était pas simplement due à une consommation excessive de lipides. Quand il est question de santé, l’apparition de maladies est multifactorielle. Le fait d’être sédentaire, de ne pas pratiquer d’activité sportive et de consommer des lipides en excès conduit à des problèmes de santé.
 
Il n’est donc pas utile et même déconseillé de bannir les lipides. Leur consommation doit simplement ne pas être excessive et faire partie d’une alimentation saine et équilibrée avec un mode de vie actif.